Centre Culturel d’Iran à Paris|فارسي|French
COMMEMORATION

LIENS

Shahid Balkhi
 

Shahid Balkhi

 

Abol-Hassan Shahid ibn Hussein Jahudanaki Balkhi

 

Shahid Balkhi, le poète éloquent et renommé du début de 9ème siècle est né en Balkh. Il compose  sa poésie en persan et en arabe. C’est également un auteur philosophe et il polémique sur la théorie de la jouissance avec Mohammad Zakariaye Rhazi, le grand savant iranien (860-923).

Comme son maître, Rudaki Samarghandi, Shahid est le poète officiel de la cour de Nasr ibn Ahmad, l’émir  Samanide (914-942) à Boukhara.

 

Il chante :  

اگر غم را چو آتش دود بودی

جهان تاریک بودی جاودانه

در اید گیتی سراسر گر بگردی

خردمندی نیابی شادمانه

 

Si la tristesse avait sa fumée comme le feu

Le monde serait ténébreux pour toujours

Si tu cherches  d’un bout à l’autre de ce monde

Tu ne verras jamais un sage  heureux

 

 

Il était un ami de Rudaki, et  Il est mort en  904 juste 4 ans avant la mort de Rudaki.

Rudaki le respectait. Dans le quatrain (robai) qu'il a chanté  dans l’élégie de Shahid, il  considère Rudaki comme  beaucoup plus sage que des milliers de sages

کاروان شهید رفت از پیش

وان ما رفته گیر ومی اندیش

از شمار دو چشم یک تن کم

وز شمار خرد هزاران بیش

 

La caravane de Shahid précède la notre

Réfléchis bien, la notre aussi ira la suivre

Au regard des yeux, il était unique.

Mais pour la sagesse plus de myriade

 

 

 
 
 
MENU