Centre Culturel d’Iran à Paris|فارسي|French
COURS

Cours de Persan

 

COMMEMORATION
LIENS

Amir Mo’ezzi
 

Amir Mo’ezzi

 

 

Amir-o-sho’ara Abu Abdullah Muhammad ibn Abd-ol Malek Mo’ezzi Neyshabouri

Amir-o-sho’ara Mo’ezzi Neyshabouri est un des grands éloquents poètes  de Khorasan. Son père Amir-o-shi’ara Abdoul Malek Borhani,  était le poète de la cour d’Alb Arsalan.Il mourut au debut de l’époque du Sultan Mo’ezzeldin Malekshah, l’émir Saljûqide (1072-1092). A l’agonie, Borhani sollicita de Sultan Malekshah d’accueillir son fils à sa cour.

Ainsi, Mo’ezzi a été le poète de la cour de  Malek Shah, et de son fils Sultan Sanjar-ebn Malekshah. Il a loué aussi Bahramshah-ebnMas’oud Ghaznavide, Mahmud-ebn Mohammad-ebn Malekshah, et Atsez-ebn Mohammad Kharezmshah.

Les poèmes de Mo’ezzi sont pleins de simplicité. Il énonce des concepts d’une manière simple et sans ambiguïté. Il a composé presque 19000 distiques.

Il a reçu une  fléche tirée au hasard de l’arc du Sultan Sanjar à la chasse.

 

آن زلف مشکبار بر آن روی چون بهار

گر کوته است کوتهی از وی عجب مدار

شب در بهار میل کند سوی کوتهی

آن زلف چون شب آمد و آن روی چون بهار

Les cheveux coupés près de ta face ne sont pas étonnants

La nuit raccourcit pendant le beaux  temps

Ta boucle de cheveux n’est que la nuit

Le teint de ta face n’est que le printemps

 

 
 
 
MENU