Centre Culturel d’Iran à Paris|فارسي|French
COURS

Cours de Persan

 

COMMEMORATION
LIENS

Jami
Nour-ed-din Abd-or-Rahman-ebn Ahmad Jami Abd-or-Rahman-ebn Jami,soufi célèbre, est indiscutablement le plus grand poète persan du 15e siècle. Il est né à Kharjerd, un des villages près de Jam de Khorasan en 1414. Lorsque il était un petit enfant, sa famille émigra à la ville culturelle de Herat.Il y étudia les sciences normales,la littérature arabe, et les sciences religieuses et islamiques à l'université de Nizamiyyé de Herat. Ensuite, il alla à Samarkand, le centre le plus important de l’époque pour des études scientifiques dans le monde islamique .Il y acheva ses études littéraires et mystiques. Il devint et un sectateur de l'ordre de Naqshbandiyyé. En tant que soufi, il arriva à un haut degré de la perfection. Il devint un des guides spirituel principaux de l’ordre Naqshbandiyyé.Après la mort de Sa’d-ebn Kashghari, il devint le chef de cet ordre. Parmi les gouverneurs de l’époque, Jami avait une relation particulièrement intime avec Hossein Bayaghra. Jami a écrit 87 livres et épîtres. Ses ouvrages importants, écrits en prose sont le Nafahat-e Ons qui est une biographie des soufis, et le Baharistan (terre de ressort, l’orangerie). Son Divan (Recueille de poèmes) egalement appelé Divanha-ye Seganeh (Divans de triplet) comprend des odes (qasidas), des sonnets (ghazals), des chansons et des fragments. Il a chanté sept masnavis (poeme dont les vers ont de deux a deux une rime), qui sont collectés dans un livre sous le titre Haft Owrang (sept trônes). Il a suivit Nezami Ganjavi dans ses masnavis et ses sonnetsI.C' était un des partisans de la manière de Saadi Chirazi et Khajé Hafez. Il chantait ses odes dans le même style que les élégiaques d’Iraq. Pourtant ses œuvres témoignent son habilité dans les techniques de la poésie et de la prose. Il est mort en 1492.
MENU